Médias: Eric Naulleau peu digne d'une pensée de gauche

Publié le par Leila T.

Dans l'émission à forte audience du samedi soir "On est pas coucher", pendant l'interview d'Abdel Malik, Eric Naulleau a traité les rappeurs français d'analphabètes. Comment M. Naulleau - sensé être de gauche - peut-il considérer cet art urbain qu'est le Rap comme étant le produit de personnes ne sachant ni lire ni écrire ? Quand le Rap est justement une expression littéraire qui a permis, entre autre, d'entendre la voie des quartiers populaires.

 Il existe certe un Rap commercial et bling-bling. Mais le Rap français, depuis les années 80, a une production artistique majeure que Naulleau dévalorise. Il insulte ainsi le hip-hop, ses artistes et ses amateurs ; alors qu’à l’instar des « Fleurs du mal », la culture urbaine est ce qui émerge de plus beau de ces quartiers laissés à l'abandon. Ce genre de propos alimente à la vision négative que peuvent avoir les français de la banlieue, et participe à une volonté diffuse de renvoyer le jeune de banlieue à une piètre image de lui-même.

Devant une mauvaise foi si manifeste, je me demande si Eric Naulleau n'est pas jaloux? Car il n'a pas le sens du verbe du Saïn Supa Crew, ni la puissance charismatique de Joye Star, et encore moins la noble conscience politique de Rocé.

Lien vers Rocé "Je chante la France" : http://www.youtube.com/watch?v=b8VPe0y_jmA

Publié dans Médias

Commenter cet article