John McCain salut la victoire de Barack Obama

Publié le par Leila T.

Discours de John McCain du 5 novembre 2009, en Arizona, dans lequel il reconnait sa défaite et salut la victoire de Barack Obama.

"Merci d'être là en ce beau soir d'Arizona.

Mes amis, nous sommes arrivés au terme d'une longue campagne. Les Américains ont parlés, et ils ont parlé clairement.

Il y a quelques minutes, j'ai eu l'honneur d'appeler Barack Obama pour le féliciter d'avoir été élu président d'un pays que nous aimons tous les deux. Dans le contexte long et difficile de cette campagne, son succès impose le respect, pour son talent et sa persévérance.

Il a gagné cette élection en parvenant à insuffler de l'espoir à beaucoup d'Américains qui autrefois pensaient qu'il n'y avait pas d'enjeu, ou qu'ils avaient peu d'influence sur le scrutin. C'est quelque chose que j'admire profondément.

Cette élection est une élection historique. Je reconnais sa signification spéciale que celle-ci représente pour les Afro-américains. Le Sénateur Obama a accompli quelque chose de très bien pour lui et pour son pays. Je l'applaudis pour cela et regrette sincèrement que sa grand-mère défunte n'ai pas pu vivre ce jour. 

Nous avons eu des points de vue divergents. Les siens l'ont emporté. Sans aucun doute, beaucoup de ces différences restent inchangées.

Notre pays vit des moments difficiles. Je m'engage ce soir à faire tout ce qui est dans mes moyens pour l'aider à nous gouverner et à surmonter les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. J'invite tout les américains qui m'ont soutenu à se joindre à moi, pas seulement pour le féliciter, mais surtout pour l'aider à trouver les compromis nécessaires, les compromis permettant à notre pays d'atténuer nos différences et de l'aider à retrouver notre niveau de richesse, à défendre notre sécurité, et à laisser à nos enfants et petits-enfants un pays dans un meilleur état que celui dont nous avons hérité.

Nous nous sommes battus aussi fort que possible. Néanmoins, cette défaite est la mienne, pas la vôtre. Bien sûr, je suis très reconnaissant envers le Gouverneur Sarah Palin, une des meilleure militante jamais connues.

Je ne sais pas ce que nous aurions pu faire de plus pour gagner cette élection. Je laisse aux autres le soin de déterminer les raisons de notre défaite. Tout les candidats font des erreurs et je suis persuadé en avoir commis plusieurs. Je ne veux pas passer mon temps à regretter. Cette campagne a été et restera un grand honneur dans ma vie.

Et, comme je l'ai fait à plusieurs reprise lors de cette campagne, j'encourage tous les Américains à ne pas baisser les bras face aux difficultés actuelles. Je les encourage à toujours croire aux promesses et à la grandeur des Etats-Unis. Rien n'est inévitable dans notre pays. Mais les Américains ne renoncent jamais. Les Américains ne se cachent pas derrière l'Histoire, ils font l'Histoire !

Merci, merci à tous. Que Dieu vous bénisse et bénisse les Etats-Unis."

 

 

 


 

 

 

 

Publié dans Etats-Unis

Commenter cet article