Gouvernement (UMP): Nadine Morano méprisante envers les jeunes français musulmans

Publié le par Leila T.

 

 

 

Nadine Morano, Secrétaire d'Etat chargée de la Famille et de la Solidarité, a déclarée dans les Vosges, devant 300 personnes : «On ne fait pas le procès d’un jeune musulman. Sa situation, moi je la respecte. Ce que je veux, c’est qu’il se sente Français lorsqu’il est Français. Ce que je veux, c’est qu’il aime la France quand il vit dans ce pays, c’est qu’il trouve un travail, et qu’il ne parle pas le verlan. C’est qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers». Mercredi dernier, sur Europe 1, Nadine Morano «assume», et affirme que si «c’était à refaire, demain, [elle] le referait».

 

Alors que les musulmans sont déjà bien chargés en terme de préjugés, les voilà dotés d'un stigmate supplémentaire : ils parlent un français à l'envers, comme leur casquette d’ailleurs. Ils font décidemment tout de travers !


Ainsi, notre Secrétaire d'Etat chargée de la Solidarité (je le répète comme ça ne va pas de soi) a coupé la France en deux. Il y aurait les français non musulmans, et les français musulmans. Ces derniers étant différents. En effet, eux ont attendu le top départ de Nadine Morano pour chercher du travail. Donc en 2010, il faut prévoir plus 5 millions de nouveaux chercheurs d’emploi !


Mais ce qui est le plus troublant dans ce genre de discours politicien, c’est quand il mobilise le concept de l’amour… Nadine veut qu’on aime la France. Comme Nicolas nous invite à la quitter si on ne l’aime pas. Mais la France n’est pas un être humain doué de sentiment, c’est une entité politique froide. Et comme toute nation qui est en voie de progrès démocratique ou non, il est normal qu’elle soit critiquée. Positivement pour préserver ce qu’il y a de bien, et négativement parfois pour améliorer ce qui ne va pas.


Si toutes les cultures sont aimables, tous les gouvernements sont contestables. Donc, quelque soit le sens dans lequel on aime ajuster notre casquette, il faut affirmer qu'être critique ne remet absolument pas en cause la légitimité de qui que ce soit à être présent ici.


NB : En réaction à ces propos, un rassemblement a eu lieu le 23 décembre, sur la place Saint-Michel. Il s'intitule : "Musulman ou non, avec ou sans casquette, exigeons la démission de Nadine Morano". Ci-contre un montage vidéo de l’évènement (1min).

 



 

 

Publié dans Gouvernement (UMP)

Commenter cet article